Comment utiliser un business plan pour développer un projet ?

Composant essentiel du dossier de création d'entreprises, le plan d'affaires sert de référence au créateur de projet entrepreneurial. En effet, il prévoit tous les scénarios possibles susceptibles d'influencer la rentabilité du projet. Cependant, comment s'inspirer du business plan pour développer son projet ?

Le business plan, pour commencer son projet

Le business plan représente un élément incontournable pour le démarrage d'un nouveau projet. D'ailleurs, pour solidifier ses bases, il semble important de définir sa finalité. Cette dernière consiste généralement à satisfaire les besoins de la cible de manière plus performante. De plus, le recensement des facteurs de réussite et le choix de la stratégie à mettre en œuvre pour déterminer le positionnement semblent capitaux pour identifier les forces du projet. Puis, l'entrepreneur doit avoir une connaissance pointilleuse du marché avant le lancement.

Heureusement, ces éléments basiques sont dès lors mentionnés dans le plan de développement, car ce dernier constitue un indispensable pour tout projet. Il permet, en effet, de trouver les financements des investisseurs, de présenter globalement le projet aux principaux intéressés et de suivre son évolution dans le temps. C'est un outil de communication entre les interlocuteurs qui permet de traduire la vision de l'entrepreneur en un projet réaliste et notamment rentable à long terme. Il permet également à l'auteur d'approfondir minutieusement son idée.

Le business plan, pour structurer son projet

Le plan d'affaires aide l'entrepreneur à prendre les décisions favorables aux succès du projet. Le business plan justifie la faisabilité de son idée. Ce dossier offre donc la possibilité de structurer son idée d'un point de vue financier et économique et de le coucher sur papier, de mesurer sa rentabilité et d'établir le montant des financements nécessaire pour son lancement. D'ailleurs, les comptes prévisionnels offrent déjà un aperçu concernant l'avenir du projet entrepreneurial pour mieux l'optimiser.

Pour le structurer, il faut prendre en compte : l'intitulé du projet, son origine, sa description, sa date de lancement, ses objectifs principaux et spécifiques. Le programme de développement du projet (public cible, marché, partenaires…) doit aussi être pris en compte. De plus, la structuration nécessite une prévision des résultats, des facteurs de réussite et d'échec et des coûts et des modes de financement. De manière générale, cette structuration se présente sous forme d'une hiérarchisation de chaque fonction. Heureusement, cette structuration est élaborée dans le business plan.

Le business plan, un instrument de simulation

Le plan de développement est un instrument de simulation financière. Grâce à la partie financière, chaque porteur de projet a la possibilité de vérifier la viabilité de son projet de création. De plus, cette partie estime chaque ressource nécessaire pour l'activité que ce soit des ressources humaines, matérielles et financières. Cette opération permet d'autant plus d'évaluer les capitaux nécessaires (résultat du plan de financement) et les recettes (résultat du compte prévisionnel) du projet.

Le business plan accompagne l'entrepreneur tout au long du projet. Il est d'ailleurs un outil de persuasion qui permet de susciter l'intérêt des investisseurs. En exemple, le fonds d'investissement Iron Capital, de la startup studio Iron Group (découvrez l'entreprise ici : http://www.reseau-entrepreneurs.fr/meet-iron-group/), s'engage dans les startups les plus lucratives. D'ailleurs, les bénéficiaires des fonds d'Iron Group (dont vous pouvez retrouver leur fonctionnement ici : http://www.parcours-entrepreneurs.fr/iron-group-service-entrepreneurs-innovants/) profitent de conseil d'expert, d'aides à l'acquisition de clients et au lancement des nouveaux services… en plus d'un financement de 5 années.